Colloque international du LABIDID

PR BARRO NICOLAS UKLe laboratoire interdisciplinaire  de didactique des disciplines (LABIDID) de l’Université Norbert Zongo a organisé du 6 au 8 novembre 2017 son premier colloque international. La Didactique des disciplines en Afrique francophone : entre émergence et confirmation  est le thème principal, au centre des réflexions. A terme les participants doivent répondre à l’interrogation suivante : « Quelles contributions de la didactique des disciplines à l’amélioration de la qualité  de l’enseignement/apprentissage des disciplines scolaires et académiques? »  La cérémonie d’ouverture est intervenue en présence du Gouverneur de la Région du Centre Ouest

 

participantsUne cinquantaine d’enseignants chercheurs venus du Mali, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de la France, du Sénégal, du Benin, du Togo, du Congo et de la République démocratique du Congo participent à ce colloque sur la didactique. Selon le Pr Kalifa Traoré, président du comité d’organisation, « les didacticiens de l’espace UEMOA et leurs travaux sont peu connus de leurs collègues enseignants chercheurs. Ils ne se connaissent pas ». Ce colloque est donc un cadre idéal pour parler de didactique des disciplines.   La notion de didactique est l’étude des questions posées par l'enseignement et l'acquisition des connaissances dans les différentes disciplines scolaires. Elle se différencie de la pédagogie par le rôle central des contenus disciplinaires et par sa dimension épistémologique (la nature des connaissances à enseigner).  Selon le Pr Nicola BARRO, président de l’Université Norbert Zongo,  « ce 1er colloque international sur la Didactique des disciplines en Afrique francophone s’est assigné l’objectif de contribuer par la didactique à l’amélioration de la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage  tant au niveau scolaire qu’universitaire de nos didacticiens, de nos enseignants-chercheurs, de nos chercheurs, de nos doctorants et de nos stagiaires ». Le Pr Barro n’a pas manqué de féliciter  le Vice-président chargé de la Recherche et de la Coopération Internationale et les responsables du laboratoire LABIDID « pour leur engagement, car cette manifestation scientifique participe à la visibilité et au rayonnement de l’Université ».

Le discours d’ouverture a été prononcé par Madame Somé Marie Thérèse, chargé de mission du Ministre de l’enseignement supérieur de la recherche scientifique et de l’innovation. Pour elle, le thème interpelle sur l’urgence d’une réflexion scientifique plus approfondie sur les problématiques liées à l’enseignement et aux apprentissages scolaires, professionnels et académiques. « Posséder des connaissances  aussi solides dans un domaine est une chose ; être à mesure de les partager avec d’autres en est une autre » a souligné Mme Somé. 

La didactique participe à l’appropriation  de la compétence qui consiste à enseigner ou à former. C’est fort de cette conviction que la chargée de mission s’est réjouie de la tenue de cet événement d’envergure internationale « une première au Burkina Faso ». «  Le Burkina Faso peut s’enorgueillir de la tenue d’un tel colloque à l’Université Norbert Zongo qui d’ailleurs abrite la première école de formation initiale et continue des enseignants des lycées et collèges aussi, des encadreurs pédagogiques de l’enseignement du premier degré et de l’enseignement du second degré du Burkina » a conclu Mme Somé Marie Thérèse, avant de déclarer ouverts les travaux du premier du colloque international sur la didactique à l’Université Norbert Zongo.

Le colloque est placé sous le co-patronage du Pr Alkassoum MAIGA, Ministre de l’Enseignement supérieur de la Recherche scientifique et de l’Innovation et de Jean Martin COULIBALY, Ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation.

Hamadou SAVADOGO, Directeur général  du Cabinet africain d’études et de recherche pour le développement est le parrain. Ce cabinet a pour mission la formation des enseignants de l’espace UEMOA en vue de les outiller en didactique des disciplines.

Service de la communication 

JoomShaper