Message de Andrew Young, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso

« J’ai déjà hâte de parcourir votre pays », Andrew Young, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso

LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • vendredi 6 janvier 2017 à 00h04min

A l’occasion du nouvel an, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique, Andrew Young, a organisé une réception en l’honneur des « amis » du pays de l’Oncle Sam présents au Burkina Faso. Membres du gouvernement, chefs d’institutions, diplomates, responsables religieux, tous étaient réunis ce jeudi 5 janvier au sein de l’ambassade pour magnifier la coopération bilatérale entre les deux pays.

 

Confirmé par le Sénat américain, le 28 septembre 2016, arrivé fin novembre à Ouagadougou, le 19e ambassadeur des Etats-Unis auprès du Burkina Faso, Andrew Young a déjà hâte de parcourir le Burkina Faso et de découvrir « ses multiples facettes », même s’il a déjà été à Tiébélé, Diébougou, Kaya... Ce désir, il l’a exprimé lors d’une réception organisée à l’ambassade américaine en l’honneur de plusieurs personnalités à l’occasion du nouvel an. Il y avait entre autre le ministre d’Etat, Simon Compaoré, le président du Conseil constitutionnel, Kassoum Kambou, l’ambassadeur de France, Xavier Lapeyre de Cabanes, le Cardinal Philippe Ouédraogo, le pasteur Mamadou Karambiri, le président du Faso Autrement, Ablassé Ouédraogo, etc.

 

Sobre, cette cérémonie a été l’occasion pour Andrew Young de rappeler aux Burkinabè la longue relation que les Etats-Unis entretiennent avec le Burkina Faso. Une idylle qui compte se poursuivre notamment à travers les trois grands axes que sont l’enracinement de la démocratie et de la bonne gouvernance, la paix et la sécurité, et le développement économique et social équitable. « Mon intention est de bâtir sur ce que mon prédécesseur a commencé afin de renforcer notre coopération bilatérale », renchérit le diplomate américain.

 

« Le leadership peut changer mais les liens entre nos gouvernements et entre nos peuples resteront solides », a indiqué Andrew Young qui s’est dit disposé, en tant que nouveau venu, à écouter et entendre les préoccupations des Burkinabè. « Seul, on va vite, ensemble on va plus loin », a-t-il reconnu. Et ce n’est pas David Young, premier conseiller de l’ambassade qui dira le contraire. Lui qui a, dès l’entame de la cérémonie, déclaré « Notre ambassade est dirigée par deux Young (jeunes en français). Et comme l’ancien président Michel Kafando déclarait en 2015, avec les jeunes tout est possible ».

 

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

 

Portfolio

 

 

JoomShaper